[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [amateurs Guadeloupe]
[amateurs Guadeloupe]
[amateurs Martinique]
[amateurs Guyane]
[jardins botaniques]
[palmiers des Antilles]
[palmiers de Guyane]
[Palmiers utiles]
[maladies et prédateurs]
[articles]
[association]
[]
[phototheque]
[zone des membres]
[liens]
[adresses]
[]
[]
[cartes]
[Ti-Palm' en action]

Roystonea oleracea, le palmier royal, sans doute le plus imposant du genre et certainement le plus gros de la flore insulaire, ne semble plus vraiment exister à l’état originel sur nos îles. Plusieurs populations sauvages ont été identifiées en Guadeloupe comme en Martinique, mais il est douteux qu’il s’agisse de peuplements primaires. On sait que cette espèce affectionne particulièrement les terrains riches, profonds, plats et humides, mais ces terres fertiles ont été défrichées depuis des siècles au profit de l’agriculture. On ne saura donc jamais si Roystonea oleracea les peuplait vraiment, et quelle importance il avait sur nos Îles. Son statut même d’indigène pourrait sans doute être discuté.


Comme ailleurs sous les tropiques humides, ce palmier est planté en abondance dans les parcs, les jardins, et le long des routes. Sa croissance étonnamment rapide, ses grandes capacités d’adaptation et surtout son port majestueux en font un arbre très largement apprécié.

Ti-Palm'

Association des Amateurs Antillais et Guyanais de Palmiers

Roystonea oleracea  

Palmier royal, Palmiste, Colonne  

Amet

Sit

Dolor

Ipsum

Lorem

Deutsch

Italiano

Nederlands

Français

English

Español

nisi ut aliquip ex ea commodo consequat

quis nostrud exerci tution ullam corper suscipit lobortis

Ut wisis enim ad minim veniam

St lacreet dolore magna aliguam

Sed diem nonummy nibh euismod tincidunt

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer